http://lavieestbelle54.blogspot.ca/2013/05/lecture-martial-grise-seyrawyn.html

La vie est belle
En soit, ce ne sont pas les événements de la vie qui forgent la personne mais bien notre façon d'y réagir, de les aborder ou de les surmonter. Suzie Pelletier

* * * * *

mardi 7 mai 2013

Chronique sur l'écriture
Auteur : Martial Grisé
Série : Seyrawyn
Roman : Le conflit des druides tome
Éditions McGray
Http://www.seyrawyn.com

 

Seyrawyn transporte notre imaginaire à un autre niveau

J’ai décidé que je voulais un œuf de dragon blanc... Sur le site web, on y précise « Le dragon blanc est un Artiste. Dans son domaine givré, il concentre son temps et ses efforts sur sa créativité artistique. » Je pense que c’est approprié. Je le placerais sur ma table d’écriture, juste à côté de mon iPad, ou sur celle qui me sert de planche à dessin.

Martial Grisé est un concept plus grand que l’auteur. Travailleur du cuir depuis des années, il est aussi connu dans la communauté médiévale du Québec. En 2012, il lance le premier roman « Le conflit des druides » qui s’ajoute aux bestsellers québécois en seulement trois mois.

Dans les Salons du livre, si vous voyez un attroupement spécial qui bloque votre chemin, il s’agit peut-être de l’engouement des jeunes et des moins jeunes pour les livres, mais aussi pour les œufs de dragon. Si vous vous approchez, vous pourrez rencontrer Maryse Pépin, habillée d’une belle robe médiévale à dentelle, ou Marial Grisé dans son habit de géant viking ; à leur façon, ils sauront vous envoûter et vous faire plonger dans ce monde merveilleux des dragons, des druides, des elfes, des géants de pierres et de bien d’autres merveilleux personnages. Demandez-leur à propos du roman et vous verrez la fierté s’éclater sur le visage de Martial l’auteur ou de Maryse, l’illustratrice.

J’ai lu le roman de plus de 600 pages en cinq jours... dont une bonne partie en plein Salon international du livre de Québec. Si j’étais restée à la maison, j’aurais cessé de manger, peut-être même d’écrire. J’ai été captivée, envoûtée, transportée dans un monde irréel soit, mais sympathique, émotif et rempli d’aventures palpitantes. Les personnages sont si vivants qu’à mon retour chez moi, je me suis demandé plusieurs fois s’il n’y avait pas un petit dragon camouflé sur une branche de l’arbre sous ma fenêtre de bureau... Un bouleau blanc pour un dragon blanc...

L’histoire se passe sur l’île d’Arisan ; on ne sait pas où est ce bout de terre, quand il se situe, ni comment s’y rendre, mais nous apprenons très rapidement qu’une importante source protégée par les gardiens de Lönnar fait l’objet d’une grande convoitise par le druide Dihur de l’Ordre des quatre éléments. S’alliant avec le roi Arakhar et ses géants de pierre, Dihur tente de s’emparer de l’énorme énergie que contient La Source cachée au fond d’une caverne protégée par des pouvoirs magiques.

Quand Martial nous fait découvrir, au deux tiers du livre, le contenu de la Source, il nous ravit et transporte notre imaginaire à un autre niveau qui ne cesse de nous ébahir.

Dans son style d’écriture, l’auteur sait si bien nous décrire l’action des héros et des méchants que nous ressentons leurs émotions, leur essoufflement dans la bataille, la douleur de la blessure ainsi que la haine contre l’envahisseur.

Le tome 2 « La Quête des druides » est sorti en librairie le 4 mai 2013... De toute évidence, j’aurai un choix difficile à faire quand je les rencontrerai à nouveau... un œuf de dragon blanc... ou le tome 2 ? Je parie que j’aurai les deux dans les six prochains mois...

Et vous, quelle serait la couleur de votre œuf de dragon ?

Mais n’oubliez pas... Il faut lire les tomes 1 et 2 bientôt parce que le 3e est déjà en écriture...

Plume/Suzie Pelletier